Actualités


Vous êtes ici :

  • LA LAVANDE

    la lavande

    LA LAVANDE,  patrimoine de la Provence

     

    La Lavande plante emblématique de la Provence. Votre camping en Provence Bleu Lavande vous propose cet article pour comprendre l'importance de ce patrimoine culturel des Alpes de Hautes Provence et du Var. L’évocation de la lavande, nous transporte au pays du soleil, le midi de la France et plus précisément au plateau de Valensole, réputé pour ses immenses champs, mosaïque de teintes bleutées et de violets intense.

    la lavandeC’est principalement dans ce pays empreint des senteurs provençales que la majorité de la production de lavande est récoltée pour alimenter les distilleries propres à fabriquer la précieuse huile.

    La lavande a choisi les pourtours de la Méditerranée donc la Provence grâce surtout à son climat sec et chaud, appréciant aussi sa terre calcaire et pauvre qui forment les si beaux paysages des gorges du Verdon et les monts alentours comme le Luberon…

     

     

     

     

    La lavande, précieuse depuis l’Antiquité

    Connue par les romains comme plante aromatique sous le nom de « lavendula stoechas », ils l’utilisaient à bien des fins : parfum, les bains, l’entretien du linge ; le nom de lavendula venant du mot latin « lavare » qui signifie laver.

    Elle est aussi pressentie, dès le 1er siècle, comme ayant des vertus médicinales comme l’atteste Dioscoride dans son ouvrage Materia Medica ; mais ce n’est véritablement qu’à partir du Moyen âge qu’elle devient une référence dans la pharmacopée composée pour l’essentiel de plantes officinales et prend le nom de lavande. Elle est alors cultivée dans les monastères ou dans les jardins de « simples » des herboristeries.

    C’est le développement, au XIIIe siècle, des facultés de sciences et de médecine de Marseille et de Montpellier qui permettra d’améliorer les connaissances quant aux principes actifs des plantes. Ainsi, les huiles essentielles entrent dans la trousse des médecins avec un but réellement thérapeutique, tant en usage interne qu’externe. La lavande jouera un grand rôle lors des grandes épidémies de peste qui ravagèrent la Provence au début du XVIIIe siècle. Elle est grandement utilisée comme désinfectant pour combattre les maladies infectieuses et les miasmes (les mauvaises odeurs étaient alors encore associées au mal) au moyen de fumigations.

     

     

     

     

    La Provence siège de l’exploitation de la lavande

    Au XVIIIè siècle, la mode est au cuir parfumé…Or la ville de Grasse est depuis toujours une place de choix dans l’exploitation des peaux. Les gantiers, corporation très organisée, va présider à la naissance d’une autre corporation : celle des maîtres parfumeurs qui prendra son autonomie dès 1759. Grâce à leur savoir-faire et à l’abondance des fleurs et plantes locales comme matières premières (rose, jasmin, tubéreuse,violette, mimosa et lavande), l’industrie de la parfumerie a supplanté toute autres activité dans la ville et Grasse est devenue la capitale internationale du parfum. L’exploitation de la lavande comme source économique est lancée.

    En cette fin de siècle, la cueillette de la lavande apporte aux petits paysans, femmes et enfants des revenus complémentaires aux traditionnelles cultures vivrières de l’arrière-pays, d’autant que c’est une plante qui se trouve partout dans la campagne aride, qui pousse tout seule étant résistante au froid et à la sècheresse contrairement à beaucoup d’autres plus exigeantes.

    Cette économie naissante va permettre aux populations de ne pas quitter les terres pauvres et de freiner une exode rurale dévastatrice pour la région d’autant que l’engouement pour les parfums ne cesse de croître.

    Petit à petit, les paysans s'équipent d'alambics mobiles pour distiller la lavande sur les zones de cueillette avant d’aménager des alambics fixes. (Sault-StAndré des Alpes- Entrevaux). Et à partir de 1907, des distilleries de type industriel sont installées (schimmel). L’industrie du parfum est lancée : la production pouvant être stockée, elle ne subit pas de fluctuation d’un marché instable et offre des revenus conséquents permettant la modernisation des installations.

     

     

     

    L’exploitation de la lavande une industrie

    Les concessions de lavande grâce à un entretien régulier augmentent le rendement. À partir de 1918, la transplantation des plants sauvages devient courante et les cueilleurs maîtrisent de mieux en mieux le bouturage. À partir de 1925, la technique de bouturage apporte la sélection du lavandin, ayant un meilleur rendement et une bonne adaptation aux terrains. Puis ce sera les débuts de la mécanisation pour couper la lavande (1928).

    C’est le début du déclin de la lavande fine et le début de la concentration des cultures : Plateau de Sault et de Valensole, la plaine de la vallée du Rhône et des zones de lavandin en Ardèche et dans le Gard.

    L'huile essentielle de lavande fine n'est plus utilisée dans les produits de grande consommation mais reste irremplaçable pour la parfumerie de luxe, la phytothérapie et l’aromathérapie.

     

     

     

     

    La différence entre les différentes lavandes et le lavandin

    La lavande fine, pousse dans les montagnes au-dessus de 800 mètres d’altitude principalement sur le plateau de Sault et le plateau d’Albion (70% des cultures de lavande fine).

    La lavande fine, appelée aussi « lavande de population »,elle se reproduit grâce à une graine; elle est de petite taille et n’a qu’une seule fleur sur chaque tige. De tout temps utilisée pour ses vertus médicinales, Avant d’être supplantée par le lavandin, elle fut « l’or bleu de Provence » » quand elle était recherchée pour sa fragrance subtile d’où son appellation de “lavande fine”. 130 kg de fleurs sont nécessaires pour obtenir 1 litre d’huile essentielle par distillation. Un hectare de lavande fine peut produire 25 litres d’huile essentielle.

     
    On trouve La lavande aspic dans la garrigue entre 0 et 600 mètres d’altitude. De grande taille, elle se compose de plusieurs ramifications dont chaque tige porte plusieurs fleurs. Elle se reproduit également par graine. Son parfum étant trop fort pour la parfumerie (très camphré), elle est utilisée essentiellement en Espagne et au Portugal comme diluant pour certaines peintures à l’huile et sur porcelaine.

     
    Le lavandin pousse entre 0 et 800 mètres d’altitude dans le monde entier. II se présente sous la forme d’une grande boule avec de grandes tiges portant deux ramifications. C’est une hybride, entre la lavande fine et la lavande aspic qui est stérile, qu’il faut bouturer pour le reproduire. Cultivé depuis les années 1950, son parfum est puissant, mais n’a aucune vertu médicinale. Il est utilisé dans l’industrie sanitaire (savon, détergents et les sachets de « lavande »). Il faut 40 kg de fleurs pour 1 litre d’huile essentielle de lavandin, un rendement très intéressant mais son utilisation reste restreinte, ne pouvant s’ouvrir à la parfumerie haut de gamme ou à l’aromathérapie.

     

     

    L’huile essentielle pure de lavande

    La distillation consiste à faire passer de la vapeur d’eau dans le tissu végétal de la fleur pour en extraire son huile essentielle.
    On entasse les fleurs de lavande dans un récipient traversé par de la vapeur d’eau qui entraîne l’essence de la fleur dans le col de cygne, puis ce mélange vapeur-huile est refroidi dans le serpentin.

    distillation de la lavande

    Après sa condensation, il redevient liquide. Ce mélange est ensuite recueilli dans « l’essencier » où il décante naturellement. L’essence plus légère que l’eau remonte alors à la surface. L’essencier est doté de deux robinets : un en haut permet de recueillir l’huile essentielle et celui du bas pour retirer l’eau florale distillée, appelée également « hydrolat » qui sert en cosmétique.

    Aujourd’hui l’avancée des méthodes d’analyses permet de distinguer les différents composants de l’huile essentielle et de mieux comprendre leurs mécanisme d’action en aromathérapie et d’en affiner les prescriptions.
    L’huile essentielle de lavande grâce à ses multiples propriétés est la plus utilisée en aromathérapie et a gagné la réputation de panacée universelle…

     

    Réservez votre emplacement sur la route de la Lavande

     

     

     

     

    La légende de la lavande

    Provence pays des santons, pays de légende et la fleur emblématique n’y échappe pas.

    On raconte qu'une jolie fée aux longs cheveux blonds et aux yeux bleus, appelée Lavandula, serait apparue au milieu d’un champ de lavandes sauvages de la montagne du Lure.

    Quand elle eut grandi, elle désira trouver un lieu pour s’installer…pour l’aider à choisir elle prit son cahier de paysages et le feuilleta jusqu’au moment où ses yeux se posèrent sur la terre de Provence aride et inculte.

    Bouleversée par la sècheresse du pays, la jolie fée se mit à pleurer et ses larmes couleur de lavande irisèrent la page de bleu. Affolée, la fée tenta de réparer sa maladresse en essuyant la page tout en essuyant ses yeux qui étaient perlés encore de quelques gouttes. Celles-ci tombèrent un peu plus sur la page égrenant des taches bleues dans le paysage de Provence.

    Pour noyer les taches, la fée traça un grand trait bleu dans le ciel.
    Désespérée, la fée traça un grand pan de ciel bleu au-dessus du sol taché pour dissimuler son erreur.
    C’est depuis ce jour que la lavande pousserait sur les terres de Provence, sous le magnifique ciel bleu d’été et que les jeunes filles du pays ont au fond des yeux une étincelle bleu-lavande
    C'est depuis ce jour que la lavande pousserait allégrement sur les terres de la Provence et que les jeunes filles de la région auraient dans les yeux une étincelle bleu lavande, surtout devant le spectacle qu'offre le ciel bleuté tombant sur les champs de lavande en fin de journée.

     

     

     

    Venez découvrir le pays de la lavande

    Le jardin des lavandes à Sault : Visites commentées et vente de plants du genre lavendula.

    Le jardin des Arômes à Nyons : Jardins regroupant toutes les plantes produisant de l'huile essentielle.

    Jardins botaniques des Cordeliers à Digne :jardin en carreaux d'inspiration médiévale. Visites commentées.

    Jardin des herbes à Lagarde Adhémar :toutes les herbes qui guérissent dans une présentation pédagogique et esthétique.

    Jardin des senteurs de Salagon à Mane :toutes les plantes à parfum de la région. Visites commentées des 3 jardins ethnobotaniques

    Jardin botanique du Domaine des Arômes à Beaufort/Gervanne : une montagne des lavandes du monde.

     

     

     

    Alors n’hésitez plus à venir admirer ces magnifiques champs sur le plateau de Valensole sur la route de la lavande, à une vingtaine de kilomètres de votre camping…La lavande est pour beaucoup synonyme de vacances, soleil, authenticité et bien être…Alors bon voyage sur les routes des senteurs méridionales.

    Réservez votre mobil home avec vue imprenable sur les gorges du Verdon